68J - Pierre Chaunu, historien

  • 68J Archives de Pierre Chaunu, historien
  • Thèses, mémoires
  • Ouvrages remis
Thèse, Doctorat d'Etat. Mémoire

1 media

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

68J/1-68J/553

Description physique

170 ml

Origine

Huguette Chaunu et de ses enfants, ayants droit de Pierre Chaunu

Biographie ou Histoire

Pierre Chaunu est  né le 17 août 1923 à  Belleville-sur-Meuse, « à la lisière du champ de bataille de Verdun » selon ses propres termes.

Son père, Jean, Corrézien, employé de chemin de fer, est appelé pendant la Première Guerre mondiale à défendre les forts de la Meuse. C'est à Belleville qu'il fait la connaissance d'Héloïse Charles, Lorraine, qu'il épouse à Fougères le 5 décembre 1916, l'un et l'autre étant exilés en Bretagne. Héloïse décède brutalement neuf mois après la naissance de son fils. Pierre est confié à sa tante maternelle Eugénie, et à son mari Albert Muna, qui l'accueillent comme leur fils à Metz. Pierre n'a que neuf ans quand son oncle disparaît brutalement. Il en est fondamentalement bouleversé. Cette rencontre précoce avec la mort (disparition de sa mère, de son oncle, traumatisme de la Grande Guerre) a contribué à former sa sensibilité et à guider les choix essentiels de sa vie.

À la veille de la Seconde Guerre mondiale, Pierre, alors âgé de quinze ans, et sa tante quittent Metz pour habiter près de Rouen (Le Petit-Quevilly), puis en région parisienne (Aulnay-sous-Bois).

Ses études d'Histoire se déroulent à la Sorbonne. Il y rencontre sa femme, Huguette Catella, elle-même historienne, qu'il épouse le 20 septembre 1947 à Aix-les-Bains. Ils auront six enfants. C'est aussi l'année de son agrégation et de son premier poste au lycée de Bar-le-Duc. Alors qu'il travaille sur Un destin, Martin Luther, de Lucien Febvre, il se convertit au protestantisme. Toute sa vie et son œuvre sont dès lors imprégnées par cette conversion spirituelle.

Élève enthousiaste de Fernand Braudel et de Lucien Febvre, il se rattache à l'École des Annales. En 1948, Pierre et Huguette Chaunu aident Lucien Febvre à créer la VIe section de l'École Pratique des Hautes Études.

Admis à l'EPHE, il séjourne (comme pensionnaire à la Casa de Velázquez), ave sa femme, à Madrid et surtout à Séville, de 1948 à 1951, où, ensemble, ils collectent et analysent les données du commerce colonial espagnol entre le début du XVIe siècle et le milieu du XVIIe, car tel est le sujet de thèse de Pierre, Séville et l'Atlantique (1504-1650), qu'il soutient en Sorbonne en 1954 : plus de 7000 pages et douze volumes, rédigés en collaboration avec son épouse. Ce travail monumental l'inscrit déjà en pionnier de l'Histoire quantitative.

De retour à Paris, il enseigne au Lycée Michelet de 1951 à 1956, est chargé de cours à la Sorbonne dès 1956, puis nommé au CNRS (1956-1959).

En 1959, il entre à la Faculté des Lettres de Caen comme chargé d'enseignement en Histoire moderne et contemporaine, puis maître de conférences. En 1961 il est nommé professeur, et réside dès lors à Caen avec sa famille.

En 1964, il participe à la création des Annales de démographie historique. Il fonde en 1966 le Centre de recherche d'histoire quantitative (CRHQ), entouré d'une équipe de jeunes historiens : Pierre Gouhier, Jean-Pierre Bardet, Hugues Neveu, Jean-Marie Vallez, Jean-Marie Gouesse et bien d'autres. Il orchestre de nombreuses enquêtes sur l'histoire de la Normandie, dirige un nombre considérable de mémoires, puis de synthèses. Sa place est essentielle dans l'Atlas historique de Normandie (1967) et dans l'enquête historique sur le Bâtiment dans l'économie traditionnelle (1971).

En 1970, il est élu professeur d'Histoire moderne à l'Université de Paris-Sorbonne (Paris IV), où il succède à Victor Tapié. Outre ses cours dispensés en amphithéâtre, il dirige et anime avec passion des séminaires de « recherche collective », à l'origine d'importants ouvrages en collaboration, tels que La Mort à Paris, XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles (1978), La Naissance de l'intime, 3000 foyers parisiens : XVIIe-XVIIIe siècles (Annick Pardaillé-Galabrun, 1988), le Journal de Jean Héroard, Médecin de Louis XIII (Madeleine Foisil, 1989), ou Le Basculement religieux de Paris au XVIIIe siècle (P. Chaunu, M. Foisil, Françoise de Noirfontaine, 1998).

De 1969 à 1989, Pierre Chaunu joue un rôle important au sein des institutions chargées de la nomination des enseignants : CNU, CSU, CCNU, et il siège au comité scientifique du CNRS à partir de 1980. Membre dès l'origine du Syndicat national autonome des Lettres et Sciences Humaines il préside la fédération de 1988 à 1990.

Dès les années 1970, son intérêt scientifique pour les questions démographiques comme ses convictions chrétiennes l'amènent à s'inquiéter de la baisse de natalité propre aux sociétés modernes et il publie en 1975 Le Refus de la vie, analyse historique du présent, puis avec Georges Suffert, La Peste blanche : comment éviter le suicide de l'Occident, en 1976. Il s'oppose à la légalisation de l'IVG.

En 1976 il est nommé au Conseil économique et social, et sera appelé, en 1994, au Haut Conseil de l'Intégration et au Comité des Sages sur la Nationalité.

Il est élu en 1982 à l'Académie des sciences morales et politiques, section d'histoire et de géographie (succédant, au fauteuil 5, à Maurice Baumont), et en assure la présidence en 1993, alors qu'il vient de prendre ses nouvelles fonctions de professeur honoraire.

Pierre Chaunu est aussi, en 1974, le co-fondateur de la faculté libre de théologie réformée d'Aix-en-Provence, et devient membre en 1984 du comité de la société d'histoire du protestantisme français. Il prêche, par ailleurs, en tant que prédicateur laïc, au temple réformé de Courseulles-sur-Mer (Église Réformée de France) durant 25 ans. Avec Jacques Bompaire, alors Président de Paris IV, il participe en 1985 à la création du Centre d'Études Juives de l'Université de Paris-Sorbonne dont il est le directeur et Daniel Tollet le Secrétaire général. Il crée de même avec François Furet le Centre Vendéen de Recherches Historiques, en 1994, et siège au conseil scientifique du CVRH. Jusqu'à la fin de sa vie, il reste attaché à la Vendée.

C'est à Caen, dans sa maison, que Pierre Chaunu décède le 23 octobre 2009.

« Homme de Foi, homme de paix. Tous ceux qui l'ont connu ont apprécié sa bienveillance et sa générosité. Est-ce un hasard si son dernier ouvrage petit format mais grand message, véritable testament spirituel s'intitule Leçons pour la Paix ? Est-ce un hasard encore si les deux pôles de sa vie Normandie et Lorraine, Verdun et Caen, toutes deux marquées par la guerre sont devenues l'une Capitale mondiale de la paix, et l'autre Ville de la Mémoire et de la Paix ? » [Belleville-sur-Meuse, Inauguration de l'Espace Pierre Chaunu, le 16 octobre 2010, Michèle Escamilla].

Modalités d'entrées

Don, 2012.

Conditions d'accès

Communicable (Selon la réglementation en vigueur)

Conditions d'utilisation

Selon le réglement des Archives du Calvados

Bibliographie

D'après la bibliographie de Pierre CHAUNU, dans Pierre Chaunu historien, sous la direction de Jean-Pierre Bardet, Denis Crouzet et Annie Molinié-Bertrand, Paris, PUPS, 2012, pages 259-263.

 

LIVRES EN NOM PROPRE

  • Eugène Sue et la Seconde République, Paris, PUF, 1948.
  • Histoire de l'Amérique latine, Paris, PUF, 1949, coll. « Que sais-je » (dernière édition chez PUF, coll. « Quadrige », 2014).
  • Séville et l'Atlantique, 1504-1659, Huguette et Pierre Chaunu, Paris, Armand Colin puis SEVPEN, 1955-1960,12 volumes en 2 parties et 8 tomes.
  • Les Philippines et le Pacifique des Ibériques, XVIe, XVIIe, XVIIIe siècles : introduction méthodologique et indices d'activité, Paris, SEVPEN, 1955-1959,1960, 2 volumes.
  • L'Amérique et les Amériques, Paris, Armand Colin, coll. « Destins du monde », 1964.
  • Las grandes lineas de la produccion historica en America latina, Caracas, Universidad central de Venezuela, 1965.
  • La Civilisation de l'Europe classique, Paris, Arthaud, 1966, 2e éd. 1984.
  • Les Philippines et le Pacifique des Ibériques : XVIe, XVIIe, XVIIIe siècles : Construction graphique par jacques Bertin, Serge Bonin, Pierre Chaunu, Paris, SEVPEN, 1966.
  • L'Expansion européenne du XIIIe au XVe siècles, Paris, PUF, coll. « Nouvelle Clio », 1969, (2 rééd. : 1983, 1995).
  • Conquête et exploitation des nouveaux mondes : XVIe siècle, Paris, PUF, coll. « Nouvelle Clio », 1969, (rééd. : 1987, 1991, 1995, 2010).
  • La Civilisation de l'Europe des Lumières, Paris, Arthaud, coll. « Les Grandes civilisations », 1971, (rééd. Flammarion : 1982, 1993, 1999, 2010).
  • L'Espagne de Charles Quint, Paris, SEDES, coll. « regards sur l'histoire », 1973.
  • Histoire, science sociale : La durée, l'espace et l'homme à l'époque moderne, Paris, SEDES, 1974 (2e éd. : 1983).
  • De l'histoire à la prospective, Paris, Laffont, 1975 (2e éd. : 1976).
  • La Mémoire de l'éternité, Paris, Laffont, coll. « la vie selon », 1975 (2e éd. :1976).
  • Le Refus de la vie : analyse historique du présent, Paris, Calmann-Levy, coll. « Archives des sciences sociales », 1975 (2e éd. : 1976).
  • Le Temps des Réformes : la crise de la chrétienté, l'éclatement, 1250-1550, Paris, Fayard, coll. « Le Monde sans frontière », 1975 (2e éd. : 1976, coll. « Histoire religieuse et système des civilisations » ; coll. « Pluriel », 1984, 1994,1996, 1997).
  • Les Amériques XVIe, XVIIe, XVIIIe siècles, Paris, Armand Colin, coll. « U prisme », 1976.
  • Séville et l'Amérique aux XVIe et XVIIe siècles, avec la collaboration d'Huguette Chaunu, Paris, Flammarion, coll. « Science », 1977.
  • La Violence de Dieu, Paris, R. Laffont, coll. « Violence et société », 1978.
  • Le Sursis : l'ardeur et la modération, Paris, R. Laffont, 1978.
  • Histoire et Imagination : la transition, Paris, PUF, coll. « Histoires », 1980.
  • Église, culture et société : essais sur Réforme et Contre-Réforme, Paris, SEDES, coll. « Regards sur l'histoire », 1981.
  • Histoire et Décadence, Paris, Perrin, 1981.
  • La France : histoire de la sensibilité des Français à la France, Paris, R. Laffont, coll. « Les Hommes et l'histoire », 1982 (rééd. : Hachette, coll. « Pluriel », 1984).
  • Ce que je crois, Paris, B. Grasset, 1982.
  • L'Historien en cet instant, Paris, Hachette, coll. « La Force des idées », 1985.
  • L'Aventure de la réforme : le monde de Jean Calvin, Paris, Hermé, Descée de Brouwer, 1986 (reéd. :1991, 1992).
  • L'obscure mémoire de la France : de la première pierre à l'an mille, Paris, Perrin, coll. « Pour l'histoire », 1988.
  • Le grand déclassement : à propos d'une commémoration, Paris, R. Laffont, 1989.
  • Trois millions d'années, quatre-vingt milliards de destins, Paris, R. Laffont, coll. « Les hommes et l'histoire », 1990 (rééd. : 1996, coll. « Pluriel »).
  • Colère contre colère, Paris, Seghers, 1991.
  • Brève histoire de Dieu : le cœur du problème, Paris, R. Laffont, 1992.
  • Christophe Colomb ou La logique de l'imprévisible, Paris, F. Bourin, 1993.
  • L'Axe du temps, Paris, Julliard, 1994.
  • L'Héritage : au risque de la haine, Paris, Baubier, 1995.
  • Leçons pour la paix, Paris, les éd. du Cerf, 2006.

 

RECUEILS D'ARTICLES, COMMUNICATIONS, COMPTES RENDUS

  • Histoire quantitative, histoire sérielle, Paris, A. Colin, coll. « Cahiers des Annales », 1978. Recueil de textes extraits de diverses revues et publications, de 1960 à 1977.
  • L'Historien dans tous ses états, Paris, Perrin, coll. « Pour l'histoire », 1984. Recueil de textes extraits de diverses revues et publications, 1971-1984.
  • Pour l'histoire, Paris, Perrin, coll. « Pour l'histoire », 1984. Recueil de textes extraits de diverses revues et publications, 1976-1983.
  • Au cœur religieux de l'histoire, Paris, Perrin, coll. « Pour l'histoire », 1986. Recueil de textes extraits de diverses revues et publications, 1983-1985.
  • Rétrohistoire : racines et jalons, portraits et galerie, Paris, Economica, coll. « Histoire », 1988. Recueil de textes extraits pour la plupart de diverses revues et publications, 1950-1975.
  • L'Apologie par l'Histoire, Paris, Œil, Téqui, 1988.
  • Reflets et miroir de l'histoire, Paris, Economica, coll. « Histoire », 1990. Recueil de textes partiellement extraits de diverses revues et publications, 1987-1989.

 

CONTRIBUTIONS A DES OUVRAGES COLLECTIFS

  • Contribution à l'ouvrage collectif : L'Espagne au temps de Philippe II, Paris, Hachette, 1965.
  • Contribution à L'Histoire universelle, sous la direction de René Grousset et Emile-G. Léonard, Paris, Encyclopédie de la Pléiade, 1958, Tome III, De la Réforme à nos jours, rééditions.
  • Contribution au manuel de classe terminale : Le Monde contemporain, L. Genet, R. Remond, P. Chaunu, A. Marcet et al., Paris, Hatier, 1958 (2e éd. : 1962, Toulouse, Privat, 1970).
  • Contribution à l'Histoire de la Normandie sous la direction de Michel de Boüard, Toulouse, Privat, coll. « Univers de la France et des pays francophones », Histoire des provinces, 1970 (rééd. : 1987, 1989, 2001).
  • « Le Bâtiment dans l'économie traditionnelle », préface de Pierre Chaunu dans Le Bâtiment : enquête d'histoire économique, XIVe-XIXe siècles : contribution du centre de recherche d'histoire quantitative de l'Université de Caen, par Jean-Pierre Bardet, Pierre Chaunu, Gabriel Désert, Pierre Gouhier et al, Paris/la Haye, Mouton, 1971 (réimpression en 2002).
  • Contribution au Documents de l'Histoire de la Normandie, sous la direction de Michel De Boüard, Toulouse, Privat, coll « Univers de la France et des pays francophones », Histoire des provinces, 1972.
  • Contribution à la réédition de Henri Hauser, La Prépondérance espagnole, 1940, texte précédé d'une introduction par Pierre Chaunu, 3e éd., Paris/La Haye, Mouton, coll. « Rééditions : Maison des sciences de l'homme », 1973.
  • « L'économie, dépassement et prospective » dans Jacques Le Goff et Pierre Nora, Faire de l'histoire, nouvelles approches, Paris, Gallimard, 1974, tome 2.
  • Contribution à Les Terreurs de l'an 2000, (colloque de la Fondation internationale des sciences humaines, Jouy-en-Josas, 27-30 septembre 1975), Paris, Hachette, coll. « idées et doctrines », 1976.
  • Contribution à L'Histoire économique et sociale de la France, sous la direction de Fernand Braudel et Ernest Labrousse, tome I, 1er volume, De 1450 à 1660, L'État et la ville, par Pierre Chaunu et Richard Gascon, Paris, PUF, 1977.
  • Histoire économique et sociale du monde, tome I, L'ouverture du monde XIVe-XVIe siècles, Bartolomé Belassar, Pierre Chaunu, Guy Fourquin, Robert Mantran, ouvrage dirigé par Pierre Léon, vol. dirigé par Bartolomé Benassar et Pierre Chaunu, Paris, Armand Colin, 1977.
  • Lettre aux Églises, François Bluche et Pierre Chaunu, Paris, Fayard, 1977.
  • La Mort à Paris, XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles, avec la collab. d'Annick Pardhailhé-Galabrun et al., Paris, Fayard, 1978 (reéd. : 1984, 1997).
  • Renaissance de l'Occident ?, sous le pseudo collectif Maiastra, Paris, Plon, 1979.
  • La France ridée : échapper à la logique du déclin, Gérard-François Dumont, avec la collaboration de Pierre Chaunu, Jean Legrand, Alfred Sauvy, Paris, le Livre de poche, coll. « Pluriel », 1979 (reéd. : Hachette, 1986).
  • Le Chemin des mages, Entretiens avec Gérard Kuntz, Lausanne, Paris, Presses bibliques universitaires, coll. « Référence », 1983.
  • Une autre voie, Pierre Chaunu et Éric Roussel, Paris, Stock, coll. « Stock document », 1986.
  • Essais d'Ego histoire, Maurice Agulhon, Pierre Chaunu, Georges Duby, Raoul Girardet, et al., textes réunis et présentés par Pierre Nora, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque des histoires », 1987.
  • Journal de Jean Héroard, préface de Pierre Chaunu, sous la direction de Madeleine Foisil, Centre de recherches sur la civilisation de L'Europe moderne, Paris, Fayard, 1989, 2 vol.
  • Propos de table, Martin Luther, traduction et introduction de Louis Sauzin, préface par Pierre Chaunu, Paris, Aubier, 1992.
  • Les Fondements de la Paix : des origines au début du XVIIIe siècle (colloque des 27 et 28 février 1992 organisé par le Mémorial de Caen et le Centre de recherche d'histoire quantitative), sous la direction de Pierre Chaunu, Paris, PUF, 1993.
  • Les Enjeux de la Paix, Nous et les autres : XVIIIe-XXIe siècles, (2e colloque du Mémorial, un musée pour la paix, Caen, 8 et 9 décembre 1994), Pierre Amado, Jean-Robert. Armogathe, Roger Arnaldez et al., sous la direction de Pierre Chaunu, Paris, PUF, 1995.
  • Les Ailes et le Sablier : le jardin-musée du Père-Lachaise, texte de Roger Charneau, photogr. Antoine Stéphani, La voie posthume par Pierre Chaunu, Paris, Cercle d'Art, 1997.
  • Le Basculement religieux de Paris au XVIIIe siècle : essai d'histoire politique et religieuse, Pierre Chaunu, Madeleine Foisil, Françoise de Noirfontaine (publ. Centre de recherche Roland Mousnier, université Paris-Sorbonne), Paris, Fayard, 1998.
  • Charles Quint, Pierre Chaunu et Michèle Escamilla, Paris, Fayard, 2000.
  • La Femme et Dieu, Réflexions d'un chrétien sur la transmission de la vie, annexes statistiques par Jacques Renard, Paris, Fayard, 2001.
  • Essai de prospective démographique, Huguette Chaunu, Pierre Chaunu et Jacques Renard, Paris, Fayard, 2003.

 

ENTRETIENS

  • La Peste Blanche : comment éviter le suicide de l'Occident ?, Pierre Chaunu, Georges Suffert, Paris, Gallimard, coll. « L'Air du temps », 1976.
  • Un Futur sans avenir : histoire et population, avec la collaboration de Jean Legrand, Paris, Calmann-Lévy, coll. « Archives des sciences sociales », 1979.
  • Du big bang à l'enfant, dialogues avec Charles Chauvin, Paris, Desclée de Brouwer, 1987.
  • Dieu : apologie, en collaboration avec Charles Chauvin, Paris, Desclée de Brouwer, 1990.
  • L'instant éclaté, entretiens, Pierre Chaunu et François Dosse, Paris, Aubier, coll. « Histoires », 1994.
  • Baptême de Clovis, baptême de la France, De la religion d'État à la laïcité d'État, entretiens entre Pierre Chaunu et Éric Mension-Rigau, sous la direction de Jean-Pierre Péroncel-Hugoz, Paris, Balland, 1996.
  • Danse avec L'Histoire, entretiens entre Pierre Chaunu et Éric Mension-Rigau, Paris, de Fallois, 1997.

Présentation du contenu

Chercheurs du CNRS. Université de Paris-Sorbonne. Université de Caen. Demande autres universités

Présentation du contenu

Peut également contenir des comptes rendus d'intervention à des séminaires, des congrès ou des colloques, des comptes rendus de recherches, des documents liés au CNRS, et des ouvrages ou des articles

Thèse, Doctorat d'Etat. Mémoire

Cote/Cotes extrêmes

68J/171

Date

1972, 1991

Présentation du contenu

Voir listing bibliographique