H/SUPP - Archives hospitalières de Vire

  • H/SUPP - Archives hospitalières de Vire
  • Hôtel-Dieu (1379-an III)
Titres de propriété et baux
Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

H/SUPP/3935-H/SUPP/3963

Date

1379-1940

Histoire de la conservation

Les archives de l'Hôtel-Dieu, celles de l'hôpital général et une partie de celles des hospices civils, furent déposée à l'hôtel de ville en 1862, sur ordre du ministre pour les protéger des risques d'incendie. Mais elles subirent les viscissitudes de l'incendie de l'hôtel de ville en 1925 où elles eurent surtour à subir les dégâts des eaux, puis celles des bombardements de 1944 qui anéantirent ce qui subsistait. Ces archives avaient fait l'objet d'un inventaire publié avec celui des archives communales (R.-N. Sauvage, Répertoire numérique des archives municipales et hospitalières de Vire des origines à nos jours, Caen, 1939, 143 p.).

Les archives qui n'avaient pas été déposées avec les archives communales de la ville et qui n'ont donc pas été détruites figurent dans cet instrument de recherche.

Modalités d'entrées

Dépôt en 1973.

Biographie ou Histoire

La fondation de l'Hôtel-Dieu remonterait au XIIe siècle et serait due à Henri Ier, roi d'Angleterre. L'établissement avait d'abord été destiné à recevoir les soldats malades du château. Il fut, dès son origine, régi par un prieur ecclésiastique, nommé par le duc de Normandie, puis par le roi de France, et administré par un prêtre. L'Hôtel-Dieu fut confié à des religieux jusqu'en 1661, date de l'établissement des religieuses hospitalières.

En consèquence de la loi du 23 messidor an II, les biens des hôpitaux furent vendus. L'hôpital général fut supprimé et l'Hôtel-Dieu transformé en hôpital militaire. Mais très vite, les hôpitaux furent rétablis et les religieuses rappelées. De plus, la loi du 7 octobre 1796 redonna aux hôpitaux la jouisance de leurs biens et rentes. Cependant leur gestion fut confiée à un seul corps administratif.

Histoire de la conservation

Les archives de l'Hôtel-Dieu de Vire étaient provisoirement cotées 3H/335-340 avant d'être cotées définitivement en H/SUPP/3956-3963.

Titres de propriété et baux

Cote/Cotes extrêmes

H/SUPP/3957

Date

1407-1795

Présentation du contenu

Fief de Clinchamps dit fief des Dix masures (1407-1728), terre et moulins de Blon, paroisse de Vaudry (1585-1764), masure au Prieur à Neuville (1596), biens situés à Saint-Germain-de-Tallevende (1608-1788), biens situés à Vire (1709-1787).

Mots clés lieux

Neuville (Calvados ; jusqu'en 1952), Saint-Germain-de-Tallevende (Calvados ; jusqu'en 1972), Vaudry (Calvados ; jusqu'en 2015)