Notre-Dame d'Aunay

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

H/660-H/1263

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives du Calvados

Présentation du contenu

L'abbaye d'Aunay-sur-Odon, dédiée à la vierge, est fondée vers 1131 par Jourdain de Say, seigneur normand. Elle est ensuite rattachée à l'ordre de Cïteaux. Les premières chartes de fondation seigneuriales n'existent plus et Eugène Chatel en attribue la responsabilité à Léchaudé d'Anisy. On a conservé en revanche l'acte de confirmation générale d'Henri II (H/669/1), confirmé par l'évêque de Bayeux Robert des Ablèges (H/669/2).

L'acte de confirmation de Richard Coeur-de-Lion est la célèbre "charte aux lacs d'amour" (H/668/1). C'est également dans ce fonds que sont conservés sans doute les plus beaux sceaux des Archives du Calvados, appartenant à Guillaume du Hommet (H/912/1-H/912/3). Par l'importance des chartes médiévales conservées le fonds d'Aunay est un des plus beaux de la série H avec celui de Saint-Etienne, de Troarn, et de Saint-André-en-Gouffern. La concordance avec la numérotation de Léchaudé d'Anisy n'est pas toujours facile et beaucoup d'actes numérotés en "bis" ou "ter" l'ont été par une main postérieure, sans doute par Eugène Chatel, et n'ont pas été décrits par Léchaudé d'Anisy.

L'acte de fondation de 1131 par Jourdain de Say est indiqué comme perdu par Léchaudé d'Anisy. Dans l'exemplaire du catalogue des actes de l'abbaye, une main (probablement celle du premier archiviste Eugène Chatel) indique que l'acte de Gilbert de Say de 1151 indiqué également comme perdu "a été retrouvé chez l'auteur" accréditant encore la thèse de vols massifs par Léchaudé d'Anisy. L'acte est aujourd'hui coté en H/1201, illustrant les défauts de cette cotation qui a probablement fait beaucoup disparaître l'ordre interne originel du fonds. Le premier acte décrit par Léchaudé d'Anisy, de Richard du Hommet, est coté en H/879/1.

Autre instrument de recherche

Catalogue des sceaux conservés aux Archives du Calvados : Une description des sceaux assez fine même si elle n'est pas exhaustive a été faite pour ce fonds.

Un inventaire analytique manuscrit de toutes les cotes (H/660/1-779, H/780-911, H/912-1011, H/1012-1263), réalisé lors du classement par l'archiviste A. Bénet en 1890, est conservé sous la cote H/660/2.

Voir aussi le procès-verbal de saisie révolutionnaire (1Q/474)

Documents en relation

6G/328 : abbaye d'Aunay (1773).

6G/924 : Signification de grades de Charles Gaultier, de Sainte-Croix de Saint-Lô, à l'abbaye d'Aunay (1780).

1J/382.

Chartes

Cote/Cotes extrêmes

H/786-H/787

Date

XIIIe s.

Description physique

17 pièces parchemin, 1 pièce papier, 8 sceaux