151J - Archives familiales Leconte

  • Archives familiales Leconte
  • Famille Leconte
  • Correspondance
Album de cartes de vœux et de chromos publicitaires
Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

151J/1-151J/18

Modalités d'entrées

Don (entrée 2018-5678).

Présentation du contenu

Deux fonds différents : les archives de Raymond Leconte et celles de la famille Guillain (famille de l'épouse de Claude, fils aîné de Raymond Leconte).

 

Des pièces intéressant l'histoire de la Première et la Deuxième Guerre mondiale sont à signaler comme une correspondance fournie entre le sous-lieutenant Guillain et sa famille entre 1915 et 1918 et le journal de campagne et de prisonnier de Raymond Leconte entre 1939 et 1941. Parmi les documents iconographiques, il est à signaler des photographies-portraits de personnages caennais du Second Empire, hélas non  identifiés, ainsi que des photos de classe du lycée de filles de Caen (1938-1940), une photo de classe du collège de Honfleur (1898) et une de l'enterrement du maire de Caen, Pierre Dumalle, place Fontette, en 1904.

 

Enfin, avec ces archives, il est possible de faire le lien avec le fonds Bottet, fonds de plaques de verre donné en 2014 (97FI). Amis de la famille Leconte, les Bottet leur ont cédé des archives dont de la correspondance, des brochures et discours publiés et même quelques fusains présents dans ce don.

Autre instrument de recherche

97 FI, Fonds Bottet.

Biographie ou Histoire

Raymond Leconte (1898-1965), administrateur de biens, officier de la Légion d'honneur, juge au tribunal de commerce de Caen, président de la chambre syndicale des administrateurs de biens de Basse-Normandie, conseiller municipal de Caen, a participé aux deux conflits mondiaux. Engagé à 18 ans en 1916, il est incorporé au 43e régiment d'infanterie. Officier en 1939, il est fait prisonnier en Allemagne. Il termine sa carrière militaire avec le grade de capitaine de réserve.

Originaire de Montoire dans le Loiret, il suit ses parents (son père, Emile Leconte, est ingénieur des chemins de fer) qui s'installent à Caen après 1911 puis à Rouen où il semble achever ses études de droit. En 1921, il épouse à Caen Simone Letellier (fille de Paul Letellier, administrateur de biens à Caen). Leur fils, Claude, épouse en 1943 Simone Guillain, fille de Célestin Guillain d'où vient la deuxième partie des archives de ce fonds.

Présentation du contenu

Archives concernant essentiellement Raymond Leconte et sa descendance.

Album de cartes de vœux et de chromos publicitaires

Cote/Cotes extrêmes

151J/4

Date

1ère moitié du XXe s.

Présentation du contenu

A noter : quelques chromos publicitaires du magasin Au petit Paris à Caen.