Prieuré de Sainte-Barbe-en-Auge

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

2D/1-2D/1562

Date

XIe s. - XVIIIe s.

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives du Calvados

Biographie ou Histoire

Prieuré uni en 1608, seulement pour la mense que possédait le prieur, au collège des Jésuites de Caen.

Histoire de la conservation

Le chartrier de Sainte-Barbe fut déposé au district de Lisieux à la Révolution, puis versé aux Archives départementales.

Différents documents et livres, provenant de Sainte-Barbe sont conservés à la bibliothèque Sainte-Geneviève à Paris.

Mode de classement

Les archives du prieuré ont été classées en 2D à la suite des archives du Collège des Jésuites. Elles auraient dû être classées en série H.

Autre instrument de recherche

Inventaire imprimé de la série D (tome 3, pages 12-31) par René-Norbert Sauvage, publié en 1942.

Documents en relation

1FI/237 : "Plan portatif du domaine non fieffé de Ste Barbe, dressé pour le Procureur de la Maison en M.DCC.LIII".

NOUVACQ/162 (don en 1970 de M. Fleury, juge de paix à Mézidon) : Bail consenti en 1348 pour mille ans par les moines de Notre-Dame de Grestain à Edouard, prince de Galles, de sept manoirs en Angleterre pour la rançon du seigneur de Tancarville, chambellan de Normandie ; le seigneur de Tancarville leur délaisse en échange la baronnie de Mézidon et la ferme des moulins  (copie en 1789 pour les religieux de Sainte-Barbe).

NOUVACQ/2081 : Accord entre Henri Piquot, curé de Magny, et Ursin Coussin, fermier des grosses dîmes de Magny, par lequel ledit curé baille pour 3 ans sa dîme de Vaux (Vaux-la-Campagne) qui constitue le tiers du fief de Vaux appartenant à l'abbaye de Sainte-Barbe en échange de la dîme de Magny qui en constitue les deux tiers (25 juin 1528).

Ferme de la Londe

Cote/Cotes extrêmes

2D/643

Date

1779-1787