143J Société d'études historiques, littéraires et artistiques de la ville d'Orbec et environs

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

143J/1-143J/88

Date

1349-2010

Biographie ou Histoire

Association créée le 17 février 1927, sous la présidence du comte Auguste de Colbert-Laplace (1872-1961), la société d'Etudes Historiques d'Orbec se développe rapidement, dépassant la centaine d'adhérents en 1936 et en atteignant 474 en 1946. Très productive, elle  se concentre sur de nombreuses activités culturelles : conférences, nombreuses fouilles à Orbec, excursions, un bulletin et regroupe les recherches de ses adhérents sur l'histoire de la vicomté d'Orbec. Elle accueille aussi les nombreux dons de ses sociétaires et pratique une politique d'achat de documents et d'objets concernant Orbec et sa région. Elle acquiert le vieux Manoir d'Orbec qu'elle cède à la municipalité, à charge d'en faire un musée d'Art et d'Histoire Régionale.

Sous le haut patronage du duc de Broglie en 1934, Paul Bigot en 1932 et Jean de la Varende en 1943, au comte Colbert-Laplace, succèdera Henri Pellerin (1903-1980), fondateur de la revue Le Pays d'Auge, puis Elizabeth Lescroart-Cazenave, directrice du Musée d'Orbec.

 

Modalités d'entrées

Don 2017-5547 du 10 novembre 2017

Documents séparés

Les livres et revues de l'association ont été intégérés dans la bibliothèque des Archives du Calvados.

Bibliographie

Les Bulletins de la Société d'études historiques d'Orbec sont conservés sous la cote 14T/12/14.

 

Bibliographie:

 

LESCROART-CAZENAVE Elizabeth, "La Société d'études historiques d'Orbec, hier et aujourd'hui", in Le Pays d'Auge, n°5, mai 1983, p.15-19.

PELLERIN Henri, "Le comte de Colbert-Laplace", in Le Pays d'Auge, n°2, février 1961, p.1-4.

LEVEQUE Claude, "Henri Pellerin, homme de foi", in Le Pays d'Auge, n°3, mars 1980, p.3-6.

Biographie ou Histoire

La société historique d'Orbec avait une politique d'achat de documents et d'objets concernant l'histoire d'Orbec et des environs ainsi que l'accueil des dons de ses adhérents. On peut retrouver ces différents achats et dons dans un registre d'entrées (143J/4). Cependant, le classement qui suit nous présente de nombreuses pièces non présentes dans cet inventaire et inversement, il n'est pas arrivé jusqu'à nous des pièces achetées comme le livre de la charité de Bonneval (1693). Les tableaux, objets et documents iconographiques ont intégré les collections du musée d'Orbec.

Cette collection comporte de nombreuses pièces concernant l'histoire de familles de la vicomté d'Orbec comme la famille Christin, apothicaire puis pharmacien à Orbec au XVIII et XIXe siècles ou les archives plus anciennes de la famille Coquet. Une collection disparate d'expéditions notariales est aussi présente, classées par lieux. Des registres de sociétés et d'associations complètent cette collection, reflet de la vie fructueuse de cette société.

Vicomté d'Orbec, registres des baux ordinaires du domaine de la vicomté

Cote/Cotes extrêmes

143J/54

Date

1524-1542

Description physique

Liasse, 2 cahiers papiers.