Plans du Ministère de la reconstruction et de l'urbanisme (31FI, 1FI)

Déplier tous les niveaux

Date

1945-1967

Origine

Ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme (MRU) ou ministère de la Reconstruction et du Logement ou bien du ministère de l'Équipement.

 

Biographie ou Histoire

Cet ensemble de plans a plusieurs origines. Il y a d'abord les 139 plans cotés dans la sous-série 31Fi qui proviennent d'un don en 1994 de la Bibliothèque nationale de France (département des Cartes et plans) à la Bibliothèque municipale de Caen, qui elle-même en a fait don l'année suivante aux Archives du Calvados. Il y a ensuite les plans cotés dans la sous-série 1Fi (dont certains avaient d'abord été cotés dans la sous-série 6PL) qui sont issus de versements des services du ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme (MRU) ou du ministère de la Reconstruction et du Logement ou bien du ministère de l'Équipement effectués entre 1958 et 1969. Quelques plans ont été donnés par des particuliers.

Présentation du contenu

Cet ensemble de plans topographiques sont des sources intéressantes pour l'histoire de la Reconstruction en Normandie. Ils ont été réalisés à la demande du Ministère de la reconstruction et de l'urbansime (MRU). Créé en octobre 1944, le MRU est représenté dans chaque département par une délégation dont la mission est l'approbation et le contrôle des opérations de reconstruction et d'aménagement du bâti détruit par fait de guerre. Les plans du cadastre calvadosien ont disparu en grande partie durant les destructions de l'été 1944, notamment lors du bombardement de l'Hôtel de ville de Caen. Fin 1944, environ 150 agents du cadastre (accompagnés de géométres et de juristes) viennent alors de toute la France pour reconstituer les plans du cadastre d'avant-guerre en procédant à des relevés topographiques, au milieu des déblaiements et des déminages, qu'ils vont compléter grâce notamment aux photographies aériennes des armées alliées. Ces plans sont finalisés en 1946.

C'est pourquoi les plans topographiques datés de 1946 restituent en réalité le bâti de 1944 avant les destructions. Un système de hachures permet de se repérer : 

- les bâtiments avec les hachures continues correspondent aux bâtiments considérés intacts ;
- les bâtiments avec les hachures uniquement sur les contours avec le reste du bâtiment en blanc correspondent aux bâtiments détruits ;
- les bâtiments avec les hachures discontinues avec des orientations différentes correspondent aux bâtiments endommagés.

 

 

Mots clés typologiques

1962

Cote/Cotes extrêmes

31Fi/135

Date

1962

Description physique

1 plan papier imprimé, avec quelques couleurs (104 x 74 cm)

Présentation du contenu

Mise à jour effectuée en décembre 1962 à l'aide de documents existants et d'un récolement sur le terrain par B. Detape, ingénieur ETP, bis rue Daint-Loup à Bayeux, à l'échelle 1/2000e.