92J - Cabinet d'architectes Georges et Gilbert Hallier

  • 92J - Archives de Georges et Gilbert Hallier, architectes DPLG
  • Dossiers d'expertise pour contentieux
1931-1934
Déplier tous les niveaux

Date

1910-1971

Description physique

47 ml de dossiers et 1 ml de plans à plat.

Origine

Cabinet d'architecture Hallier.

Biographie ou Histoire

Le cabinet Hallier est un cabinet d'architecture fondé par Georges Hallier, architecte de la ville et des hospices de Bayeux. Situé rue de la maîtrise à Bayeux, et actif entre 1924 et 1971. En son sein a également travaillé Gilbert Hallier, fils de Georges Hallier, né en 1923, architecte et urbaniste diplômé par le gouvernement (DPLG) en 1945, et diplômé de l'Ecole d'architecture en 1950. Ce dernier a occupé au cours de sa carrière différents postes prestigieux : architecte des Bâtiments de France, architecte et urbaniste à Bayeux (1945-1953), inspecteur des Monuments historiques du Maroc (1953-1959) et directeur de recherche au CNRS.

Histoire de la conservation

Depuis son entrée en 1981, le fonds n'a fait l'objet d'aucune opération d'inventaire, de classement ou de reconditionnement de la part des Archives départementales. Il restait alors classé selon l'organisation interne du cabinet : les dossiers étaient numérotés en fonction de l'ordre de traitement des affaires. On retrouve aujourd'hui cette organisation dans le répertoire des clients (92J/1).

L'ensemble du fonds a donc fait l'objet d'une opération de dépoussiérage, de tri, de classement et de reconditionnement.

Modalités d'entrées

Don en 1981 de Mme Hallier.

Présentation du contenu

Ce fonds, d'un grand intérêt pour l'histoire de la reconstruction des communes du Bessin, particulièrement touchées par les combats de la Libération, est essentiellement composé de dossiers clients, de dossiers d'expertises pour contentieux et de plans.

Les dossiers clients forment la majeure partie du fonds. Ils portent essentiellement sur la reconstruction de bâtiments privés détruits ou endommagés. Il s'agit de fermes, de villas, de maisons d'habitation, ou encore d'entreprises comme la laiterie d'Isigny (Société Dupont). On retrouve également, dans une moindre mesure, les dossiers de reconstruction et d'aménagement de bâtiments publics comme l'hôpital de Bayeux, les écoles d'Arromanches, de Bayeux, de Grandcamp, d'Isigny-sur-mer, de Trévières, les hotels des P.T.T. d'Arromanches et d'Isigny-sur-mer...

Notons par ailleurs l'existence du fonds Hallier des Archives municipales de la ville de Bayeux dans lequel on retrouve l'essentiel des dossiers de construction et d'aménagement de bâtiments publics de Bayeux.

Les dossiers d'expertises, quant à eux, concernent les affaires pour lesquelles les architectes ont été appelés en qualité d'expert pour examiner un contentieux.

Enfin, les plans sont des études de monuments historiques, principalement des églises françaises du XVIIe siècle, des églises de la Renaissance italienne et des villas et palais italiens, signés par G. Hallier ou par d'autres architectes.

Évaluation, tris et éliminations, sort final

Dans le respect du tableau de gestion des archives d'architectes, 32 ml linéaires de documentsont été éliminés. Il s'agissait de doublons, des pièces préparatoires et intermédiaires des dossiers clients (mémoires, bons d'acompte, honoraires, procès-verbaux de réception provisoire, situations), des factures du cabinet, des déclarations d'impôts, des dossiers d'assurance, desinstructions et circulaires du ministère du Logement et de la Reconstruction et de l'Institut techniques du bâtiment, des plans du Remembrement et des revues professionnelles.

Accroissements

Aucun accroissement n'est prévu.

Mode de classement

Les dossiers clients ont été classés par département, par commune, puis par bâtiment afin de faciliter le lecteur dans ses recherches dans le cas où celles-ci portent sur un bâtiment particulier ou une aire géographique précise.

Les dossiers d'expertise pour contentieux ont, quant à eux, été classés par ordre chronologique des affaires.

Conditions d'accès

Fonds entièrement communicable.

Conditions d'utilisation

Selon le règlement des Archives départementales.

Documents en relation

Dans la série J, plusieurs fonds de cabinets d'architure peuvent intéresser le lecteur travaillant sur l'histoire architecturale.

Concernant les constructions de l'entre-deux-guerres, nous invitons le lecteur à consulter le fonds Eugène Duroy (97J), architecte qui a oeuvré pour la construction de bâtiments publics et privés à Caen, Ouistreham et d'autres communes du Calvados, ainsi que le fonds Auguste Nicolas (F5899-5960), architecte DPLG auteur de travaux communaux et pour des particuliers entre 1880 et 1930.

Concernant la Reconstruction, nous pouvons citer le fonds Dureuil-Rême (92J), architectes DPLG ayant travaillé sur la reconstruction de Caen et d'autres villes du Calvados, ou le fonds Henri Le Boullanger (F4224-4484 et Fi C.pl.1335-2121), architecte ayant oeuvré pour la reconstruction de Caen, Clécy, Escoville et Hérouvillette notamment.

Les documents figurés (Fi), peuvent également intéresser le lecteur, notamment le fonds Delassale (5Fi, fonds numérisé disponible sur le site des Archives), photographe à Caen, qui a pris de nombreux clichés des villes de Caen, Cheux et Noyers-Bocage après les bombardements de 1944, le fonds Robert Desaunay (82Fi/20-829), photographe ayant immortalisé l'Occupation, la Libération, les ruines et la Reconstruction, ou encore la collection Henrard (12Fi) dans laquelle on retrouve des photographies aériennes du Calvados entre 1948 et 1972.

Les archives contemporaines (W) sont également des sources importantes pour l'histoire de la Reconstruction, notamment les versements des administrations et organismes dont l'activité est centrée sur la Reconstruction, comme la Direction départementale du Ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme (1535W, 1536W, 1541W, 1545W...), la Direction départementale de l'équipement et du logement du Calvados (1044W)ou encore la Coopérative de reconstruction de l'habitat rural du Calvados (1563W, 1564W, 1565W, 1568W,1570W...). On trouve à l'intérieur de ces fonds les dossiers de dommages de guerre, de permis de construire, et de reconstruction.

Nous invitons également le lecteur à consulter les fonds d'archives des communes concernées par les travaux de construction (série O lorsqu'ils sont conservées aux Archives départementales).

Enfin, il existe un fonds Hallier aux archives municipales de Bayeux, dans lequel on retrouve l'essentiel des dossiers de constructions et d'aménagement de bâtiments publics de Bayeux (AMB 2597-2782).

Bibliographie

Kérisel, Jean, Ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme. Conférence faite le 20 janvier 1950 à la société des ingénieurs civils de France, Paris, 1950 (BH_BR_2271)

Lecherbonnier, Yannick (dir.), Architectures en terre : Marais du Cotentin et du Bessin, Basse-Normandie, Cabourg, Cahier du Temps, 2009 (BH_BR_21801)

Mouchel, Didier, La reconstruction de la Normandie (1945-1962), Rouen, Editions des Falaises, 2014 (BH/4/5224)

Pain, Dominique, La reconstruction du Calvados : Le journal de l'exposition, Caen, Conseil général du Calvados, 2004 (BH_BR_20904)

Plum, Gilles, Villas d'Arromanches-Les-Bains : Asnelles, Tracy-sur-Mer, Ver-sur-Mer : Calvados,

Mots clés matières

ARCHITECTURE, 37 ARCHITECTE, URBANISME, RECONSTRUCTION

Présentation du contenu

Exposé d'arbitrage, compromis d'arbitrage, sentence d'arbitrage, seconde note d'arbitrage, cahier des charges, devis, correspondance, plans

Mode de classement

Classement par ordre chronologique des affaires.

1931-1934

Cote/Cotes extrêmes

92J/422

Date

1931-1934