Ce portail est conçu pour être utilisé sur les navigateurs Chrome, Firefox, Safari et Edge. Pour une expérience optimale, nous vous invitons à utiliser l'un de ces navigateurs.

Sanctions collectives suite aux attentats d'Airan

1166W/35 Toutes les mesures de clémence sont supprimées à partir de l'attentat d'Airan. Le déporté Goguet, dont le fils demande le retour, reste à Compiègne: les Allemands précisent qu'il ne sera pas libéré, suite "au changement de la situation depuis que des mesures de représailles ont été prises pour l'attentat de chemin de fer le 1er mai 1942"
9W/60 Liste des personnes devant accompagner les trains de permissionnaires allemands le 18 avril 1942. Les villes doivent également fournir des habitants pour surveiller les voies ferrées.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de mieux comprendre les usages de nos utilisateurs et vous permettre de partager les publications sur les réseaux sociaux.