Archives communales et hospitalières de Falaise

Déplier tous les niveaux

Biographie ou Histoire

Ce fonds privé émanant d'un négociant en coton, originaire de Guibray, déposé en mairie à la Révolution et heureusement conservé à la suite des archives municipales de Falaise est principalement composé d'un inventaire après décès, de livres de comptes et d'une correspondance commerciale suivie sur une période de 40 ans.

A la veille de la Révolution, Falaise et ses environs constituent une des zones industrielles les plus importantes de Basse-Normandie, la principale industrie hormis la tannerie étant le textile et en particulier le travail du coton apparu semble-t-il vers 1720.

Ce fonds est particulièrement riche à partir de 1759, date de la réapparition des "indiennes" (cotonnades imprimées) en Haute-Normandie. Le coton en provenance de la Guadeloupe est acheté en balles à Rouen et écoulé filé en particulier à Cholet (mouchoirs) et en Haute-Normandie où il est échangé contre des cotonnades lors de la foire de Guibray.

On trouvera dans cette correspondance des commentaires sur les combats navals franco-anglais, sur la qualité des textiles, sur le commerce "d'escarpins" de la région de Falaise, on y parle de "couteaux" [de Falaise] vendus en pacotille pour les isles.

Cf. "L'industrie du coton à Falaise (JP Leroux); Histoire et description de Falaise (F.Galeron); Falaise et Bayeux pendant la première moitié du XIXè. (G.Désert).

Bonvoust au Mans

Cote/Cotes extrêmes

386EDT/97

Date

1755-1791