Presse arrondissement de Caen et du Calvados

Déplier tous les niveaux

Origine

Le fonds de presse aux Archives du Calvados provient pour l'essentiel des dépôts administratifs effectués par la préfecture ou les sous-préfectures. Des dons privés importants sont venus compléter cette collection, notamment pour la presse du 19e et début 20e siècle. Les jounaux paraissant acuellement sont reçus par abonnements ou dépôts volontaires.

Histoire de la conservation

Imprimés sur du papier de qualité souvent médiocre, conservés longtemps pliés, les journaux ont de plus souffert de la fréquente consultation que leur interêt suscite. Ainsi, leur conservation a fait l'objet d'un soin particulier et d'un microfilmage puis d'une numérisation des titres les plus fragiles et les plus consultés. Les originaux de ces derniers ne sont désormais plus consultables.

Présentation du contenu

- Principes de cotations de la presse :

Aux Archives du Calvados, les périodiques sont cotés en série T ; la presse est en sous-série 13T. Cette sous-série est divisée en onze parties, regroupant les journaux en fonction de leur lieu de parution et de diffusion, selon le cadre suivant (pour cet instrument de recherche : 13T/1 Presse de l'arrondissement de Caen et du Calvados). Ensuite, chaque titre de journaux a reçu un numéro (par exemple : Journal du Calvados 13T/1/1). Si besoin, un dernier numéro est attribué aux cartons conservant le titre (par exemple : Journal du Calvados de 1786 à 1789 13T/1/1/1).

Le classement par arrondissement est celui de Jean Gourhand et Jean Watelet dans Bibliographie de la presse française (conservé aux Archives du Calvados sous la cote : BH/BR/23912). Cependant, après 1944, les journaux réapparaissant dans les localité de Pont-L'Evêque et de Falaise (sous-préfectures supprimées en 1926) seront à chercher respectivement dans les arrondissements de Lisieux et Caen.

- Intérêt du fonds

Quelques 500 titres couvrent  l'histoire de la presse dans le département du Calvados de 1786 à nos jours. Qu'ils soient d'annonces, d'opinion ou d'information, les journaux permettent de suivre l'évolution de la vie politique, économique, sociale ou touristique de la région. Publique par vocation et par nature, la presse est communicable sans délai par le chercheur. Elle permet d'appréhender des événements récents pour lesquels les documents d'archives officiels ne sont pas encore communicables. C'est pourquoi, elle a été la source d'un certain nombre d'études universitaires d'histoire locale contemporaine.

Bibliographie

BARRERE Jean, La presse à Caen sous la Révolution et l'Empire, s.d., à consulter sous la cote BH/BR/18880 aux AD du Calvados

BELLANGER Claude (s. la dir.), Histoire générale de la presse française, Paris, 1969-1976, 5 tomes, à consulter sous la cote BH/8/16842/1-5 aux AD du Calvados

BERTAUD Jean-Paul, La presse et le pouvoir de Louis XIII à Napoléon Ier, Paris, 2000, 276 p., à consulter sous la cote BH/8/10682 aux AD du Calvados

EVENO Patrick, Histoire de la presse française : de Théophraste Renaudot à la révolution numérique, Paris, 2012, 271 p., à consulter sous la cote BH/4/4938

GOURHAND Jean et WATELET Jean, Bibliographie de la presse du Calvados, 1865-1944, Paris, 1969, 44 p., à consulter sous la cote BH/BR/5846 aux AD du Calvados

HATIN Eugène, Histoire politique et littéraire de la presse en France avec une introduction historique sur les origines du journal et la bibliographie générale des journaux depuis leur origine, Paris, 1859-1861, 8 tomes, à consulter sous la cote BH/8/2587/1-8 aux AD du Calvados

LAVALLEY Gaston, Etudes sur la presse en Normandie et Bibliographie des journaux normands, Paris et Caen, s.d. et 1910, 2 tomes, à consulter sous lescotes BH/8/1875 et BH/4/889 aux AD du Calvados

MAUBOUSSIN Christophe et QUELLIEN Jean, Journaux de 1786 à 1944 : l'aventure de la presse écrite en Basse-Normandie, Cabourg, 1998, 207 p., à consulter sous la cote BH/8/10254 aux AD du Calvados

TRAVERS Julien, Biographie de Louis Dubois, Caen, 1856, 18 p., à consulter sous la cote BH/BR/7954 aux AD du Calvados

Mots clés typologiques

Cote/Cotes extrêmes

13T/1/201

Date

07/1923-11/1936

Dimensions

54x38 cm

Présentation du contenu

Historique du titre : Le semeur de Normandie puis Le semeur de Normandie, organe de libre discussion (5 décembre 1923) puis Le semeur contre tous les tyrans, organe de discussion (novembre 1925) puis Le semeur, organe de Culture Individuelle (janvier 1926). Fréquence de parution : bimensuel puis tri-mensuel (octobre 1925) puis bimensuel (1926, + numéros spéciaux). Lieu d'édition ou d'impression : Caen puis avec un bureau à Paris (septembre 1926) puis Falaise. Période de parution : 15 octobre 1923 - 1936. 1923 : 1 numéro de juillet ("préparatoire") ; octobre - décembre. 1924 : lacunes n° 9 de février ; n° 18 de juin ; n° 32 de décembre. 1925 : lacunes n° 46 de juillet ; n° 50 d'octobre. 1926-1927. 1928 : lacune n° 129 de septembre. 1929 : lacunes pour les numéros de novembre et décembre. 1930 (lacunaire). 1931 : lacune n° 189 de juillet. 1932. 1933 : lacunes n° 225 d'avril et 237 d'octobre. 1934 (+ 1 numéro spécial 21 x 15 cm sur Van der Lubbe). 1935 : janvier - avril (n° 262-272) ; (n° 273 lacunaire). 1936 : juillet - novembre (n° 274-280).

1931

Date

1931