Ce portail est conçu pour être utilisé sur les navigateurs Chrome, Firefox, Safari et Edge. Pour une expérience optimale, nous vous invitons à utiliser l'un de ces navigateurs.

Joseph Étienne

Portrait de face en manteau
Joseph Étienne, s. d., Collection Jean Quellien

Le rapport indique : " Le triangle de direction du Calvados est ainsi composé : Maurice, Kléber, Jean. Maurice a été identifié comme Julien Émile, né le 24. 11. 1908 à Chelles (Seine-et-Marne), étameur, ayant demeuré rue des Roches à Mondeville et à Merri (Orne); Kléber pourrait être Sire Marius-Bénoni, né le 20.12.1912 à Ville-le-Maclet (Somme); Jean a été identifié comme Étienne Joseph-Alexandre, né le 8 octobre 1901 à Douville-sur-Andelle, arrondissement des Andelys (Eure) ex-contremaître à l'usine Mommers à Lisieux et ayant demeuré 24 rue Rose Harel à Liseux (Calvados). Il était en relation intime avec la ville Robert Edmone, institutrice à St-Aubin-sur-Algot (Calvados), écrouée à Caen. Autour de ces trois personnages gravitait un nommé Serge dont l'éactivité n'a pu être précisée mais qui toutefois a été identifié comme Lefranc Julien-Clément-Armand, né le 24 juillet 1915 à Trouville (Calvados), ouvrier plombier à Villers-sur-Mer."

Rapport de police sur l'activité communiste, 22 février 1943, AD14, 1166W/32/1

Joseph Étienne a une cigarette allumée à la main

De gauche à droite : Joseph Étienne, Julien Lefranc, Henri Neveu (responsable Front national de la gare de Caen), s. d., Collection Jean Quellien

Les actes imputables au trio Kléber, Jean et Julien sont rapportés comme les suivants : "1. Explosion au garage allemand de la rue de geôle à Caen en juillet 1942, 2. tentative de déraillement à Le Caude et à Vendeuvre (Calvados), 3. déraillement à Airan (ligne Paris-Cherbourg) les 16 avril et 1er mai 1942, 4. incendie d'un wagon de fourrage à Mézidon; 5. incendie du garage des courriers normands à Lisieux, 6. incendie du parc à fourrage au parc des expositions de Caen, 7. vol d'explosifs aux carrières de Vignats."

Rapport de police sur l'activité communiste, 22 février 1943, AD14, 1166W/32/1

Le document tamponné "Secret" précise : 'J'ai l'honneur de vous faire connaître que le terroriste Étienne, arrêté par les services de police de sûreté de Rouen, détenu dans un hôpital militaire, et gardé par des soldats allemands, s'est évadé dans la nuit du 7 au 8 mai."

Préfet du Calvados, note sur l'évasion de Joseph Étienne, 15 mai 1943, SHD/DAVCC, AC 21P 642517

Ce site utilise des cookies techniques nécessaires à son bon fonctionnement. Ils ne contiennent aucune donnée personnelle et sont exemptés de consentements (Article 82 de la loi Informatique et Libertés).
Vous pouvez consulter la politique de confidentialité sur le lien ci-dessous.