Ce portail est conçu pour être utilisé sur les navigateurs Chrome, Firefox, Safari et Edge. Pour une expérience optimale, nous vous invitons à utiliser l'un de ces navigateurs.

Léon Tardy

Léon Tardy porte une moustache caractéristique en brosse à dents.

Portrait de Léon Tardy, collection Jean Quellien

Il est écrit que Léon Tardy exerce la profession de cultivateur après avoir été gardien de la paix. Son grade de Maréchal des logis est rappelé ainsi que les dates de son arrestation (26 mars 1944) et de son décès en déportation (1 mai 1945).
Extrait du dossier de demande du titre de combattant volontaire de la résistance par la veuve de Léon Tardy au nom de son époux, AD14, 1101W/223

Le motif de son arrestation est indiqué comme inconnu. Il est précisé que le lieu de sa détention est la sûreté allemande de Caen. Aucun procès n'a été réalisé et aucune autorité française n'est intervenue.

Fiche de renseignement sur Léon Tardy après son arrestation, AD14, 1166W/29

La carte est entièrement manuscrite. Elle indique l'internement de Léon Tardy du 26 mars 1944 au 31 mai 1944 et sa déportation du 1 juin 1944 au 1 mai 1945. C'est Marcelle Tardy sa conjointe qui a réalisé les démarches pour obtenir cette carte.

Carte de déporté résistant au nom de Léon Tardy reçue à titre posthume suite l'approbation de la demande de sa veuve, AD14, 1101W/223

Les distinctions de Léon Tardy sont indiquées sur ce document.
Extrait du dossier de demande du titre de combattant volontaire de la résistance par la veuve de Léon Tardy au nom de son époux, AD14, 1101W/223
Ce site utilise des cookies techniques nécessaires à son bon fonctionnement. Ils ne contiennent aucune donnée personnelle et sont exemptés de consentements (Article 82 de la loi Informatique et Libertés).
Vous pouvez consulter la politique de confidentialité sur le lien ci-dessous.