Ce portail est conçu pour être utilisé sur les navigateurs Chrome, Firefox, Safari et Edge. Pour une expérience optimale, nous vous invitons à utiliser l'un de ces navigateurs.

Odette Duchez née Tirard

Portrait de face le visage souriant
Odette Duchez, s. d., Collection Jean Quellien

Le texte tapuscrit indique : "Je soussigné, Colonel Girard-Moreau, Sous-Chef du réseau "Centurie", certifie que Madame Duchez Odette, appartient au dit réseau en qualité de chargé de mission de seconde classe P2 depuis juin 1942 jusqu'à la Libération. Paris, le 20 février 1947"

Attestation d'appartenance au réseau Centurie au nom d'Odette Duchez, 20 février 1947, SHD/DAVCC, AC 21P 637929

Il est écrit : "De concert avec M. Girard, nous formons un état-major ainsi constitué : chef Meslin assisté de messieurs Bouchard et HariveL; premier bureau Lemoigne, deuxième bureau Duchez avec sa femme comme chef du S.R.; troisième bureau colonel Corbasson assisté de M. Kaskoreff, quatrième bureau Robineau."

Témoignage d'Eugène Meslin sur son action dans la Résistance, s. d., AD14, M/2598

Cette longue liste débute par : "Répression des menées Gaullistes et antinationales. Aucun fait de propagande ouverte n'a été constaté par mon service. Il est vrai qu'un inspecteur du service régional de police de sûreté, détaché à Caen, est spécialement chargé de ces sortes d'affaires, alors que mon service est surtout chargé de la "sécurité publique". Les autorités allemandes ont procédé à de nombreuses arrestations. 1 Duchez née Tirard Odette, domiciliée à Caen, 3 rue du stade". Les personnes ensuite listées sont : André Sellier, Paul Elart, Albert Lefèvre, Marcel Hatterer, Maurice Fouque, Eugène Laudier, Daniel Floret, Maurice Vallerie, Paulette Vallerie née Renault, Jean-Marie De Boüard, Elise Guérin, René Borelly, Georges Milleman, Alphonse Mauduit, Etienne Le Moigne, Jean Robineau, François Robineau, Emmanuel Robineau, Aloyse Schutz, Roland Vico, Henri Rebiard, Maurice Himbert, Jules Grisez, Maurice Bouvet, Lionel Boccard et Gaston Corbasson. Au total, ce sont donc 27 noms qui sont cités.

Rapport du préfet du Calvados pour les mois de novembre et décembre 1943, 28 décembre 1943, AD14 19W/4

Il est indiqué qu'Odette Duchez a été déporté en avril 1944 depuis Romainville jusqu'à Ravensbruck où elle est restée d'avril 1944 à juillet 1944. Elle a ensuite été déportée à Leipzig de juillet 1944 à mai 1945.

Demande d'attribution du titre de déporté résistant d'Odette Duchez, 5 septembre 1949, SHD/DAVCC, AC 21P 637929

Ce site utilise des cookies techniques nécessaires à son bon fonctionnement. Ils ne contiennent aucune donnée personnelle et sont exemptés de consentements (Article 82 de la loi Informatique et Libertés).
Vous pouvez consulter les conditions générales d’utilisation sur le lien ci-dessous.