Ce portail est conçu pour être utilisé sur les navigateurs Chrome, Firefox, Safari et Edge. Pour une expérience optimale, nous vous invitons à utiliser l'un de ces navigateurs.

Robert Kaskoreff

Portrait en tenue militaire.

Portrait de Robert Kaskoreff, collection Jean Quellien

Ce rapport au jour le jour concerne le 6 au 13 mars 1943. Chaque mouvement d'avion et d'armements est recensé avec la quantité précise. Pour le 6 mars il est ainsi indiqué : "Les 60 avions chasseurs-bombardiers sont toujours là. Date d'arrivée indiquée sur le précédent rapport. Ils sont maintenant répartis dans les hangars Sud, Nord Nord-Ouest, Nord et Nord Nord-Est. Après chaque sortie, ils font le plein d'essence, les pilotes ont défense de s'éloigner. Sur la côte et à Carpiquet, les Allemands craignent un débarquement pour les 7, 8 ou 9 mars."

Extrait d'un rapport de Robert Kaskoreff, 24 mars 1943, AD14, archives de Jean Mirey, responsable départemental des FFI, 6J/41

Eugène Meslin indique que Robert Kaskoreff était son collaborateur direct pour le Calvados lorsqu'il remplace Girard appelé à un commandement supérieur au début de 1943 au sein de l'O.C.M. Il précise également que lorsque madame Duchez est arrêtée et déportée, Duchez est obligé de s'enfuir, ainsi que par la suite Kaskoreff et Harivel qui se mettent à la disposition de la région M à Paris.
Extrait du témoignage d'Eugène Meslin conservé dans sa notice individuelle d'employé du service des Ponts et Chaussées de Caen, AD14, M/2598
Ce site utilise des cookies techniques nécessaires à son bon fonctionnement. Ils ne contiennent aucune donnée personnelle et sont exemptés de consentements (Article 82 de la loi Informatique et Libertés).
Vous pouvez consulter la politique de confidentialité sur le lien ci-dessous.